Blog

Featured Posts
Archive
Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon

Diète cétogène

Qu’est-ce que la diète cétogène ?

Régime très faible en glucides de 25 à 50 g de glucides, composée majoritairement de lipides entre 75 à 80 % de l’apport énergétique total et complétée avec les protéines qui constituent environ 15 à 20 % de l’énergie.


Notre corps utilise les glucides comme principale source d’énergie mais la diète cétogène entraîne un changement de substrat énergétique, car il y a une inversion des proportions de lipides et glucides, ce dernier est fortement manquant. Dans les premières 24 à 36 heures, le corps va épuiser ses réserves de glucides hépatique et musculaire, par conséquent, la libération d’insuline dans l’organisme sera limitée et à ce moment-là, l’organisme va s’adapter en utilisant d’autres sources de carburant : acides aminés en quantité limitée qui seront éventuellement transformes en glucose et des acides gras libres et sous forme de triglycérides (TG) seront également libères dans la circulation sanguine. Le problème c’est que certains organes comme le cerveau n’utilise que le glucose comme substrat énergétique (120 à 130 g de glucides/jour) puisque les triglycérides ne pouvant pas rentrer au cerveau donc à ce moment-là le corps se met à produire des corps cétoniques, unique option pour alimenter le cerveau. Les cellules musculaires, rénale et du cœur peuvent également utiliser ces corps cétoniques.


L’élévation des corps cétoniques (la cétose) semble induire une diminution de la sensation de faim et/ou de l’appétit du moins au début chez les personnes qui font la diète cétogène due à certains changements associés à l’expression des régulateurs de l’équilibre énergétiques, altération des hormones régulant l’appétit, notamment la ghréline, la cholécystokinine et le peptide YY et l’apport élevé en protéique entre autres.


Aliments exclus : les aliments riches en glucides tels que les fruits, la plupart des légumes, particulièrement les légumes féculents, les produits céréaliers, et le sucre.


Aliments permis : les aliments riches en graisses comme les huiles, les noix, la crème et le beurre, mais aussi les viandes grasses et les charcuteries, sont hautement présents dans le régime.


Les effets indésirables de la diète cétogène


À COURT TERME : fatigue, nausées, maux de tête et épisodes d’hypoglycémie.


À PLUS LONG TERME :


-Haleine de cétone qui se rapproche de l’odeur de fruit trop mur ou du dissolvant a vernis à ongles.


-La pratique d’une diète cétogène contribue à une faible consommation en fibre et cela conduit à la constipation, en plus le manque de fibre alimentaire favorise le développement de bactéries indésirables, celles-ci libérant certains composés capables d’abaisser l’efficacité du système immunitaire, d’affecter négativement les signaux de la faim et de la satiété de même qu’à la prévention de maladies chroniques telles que le diabète et les Maladie cardiovasculaire.


-L’excès de corps cétoniques peut entraîner chez certains, le développement de l’acidocétose; acidification de l’organisme, caractérisée par une augmentation anormale, voire même dangereuse de corps cétoniques qui peut causer un ensemble d’effets secondaires : une déminéralisation du tissu osseux exposant la personne à l’ostéoporose, également peut entraîner le développement de lithiases rénales. Les personnes atteintes ressentent des nausées et vomissements, et dans le cas où la situation n’est pas corrigée, risquent de sombrer dans le coma et de mourir.


-Ce type d’alimentation peut engendrer des carences en vitamine C, en vitamines du complexe B, en fibres, en antioxydants et en polyphénols.


-Ce régime exige un apport considérable en lipides, pour y arriver, plusieurs accordent une bonne part de l’énergie aux graisses d’origine animale, riches en gras sature, mais également en cholestérol. Ce type de gras est associé à l’augmentation du taux de LDL-C et donc peut augmenter les risques survenus d’incidents cardiovasculaires (infarctus, AVC, etc.).


-Si ce régime induit une perte de poids considérable au cours des 3 à 6 premiers mois, la perte de poids s’avère très modeste après 12 et 24 mois (de l’ordre de moins de 1 kg). En plus, la diète cétogène s’avère difficile à tenir et, comme toutes les diètes trop restrictives, est caractérisée par une pauvre adhésion à long terme.


diète cétogène



Centre de Santé Intégrative HOMA

3590 rue Ontario Est, Montréal (Québec) H1W 1R7. Deuxième étage. 

​​

Suivez-moi :
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • White LinkedIn Icon
  • Nutrition Rossy Facebook page
  • Google+ Icône sociale
  • Nutrition Rossy Twitter page